Qu’est-ce qu’un commun ?

Le discours des principaux théoriciens converge vers une définition précise d’un commun. Ce courant de pensées agrège des organisations aux démarches innovantes. Deux sujets largement abordés par Pierre Thomé lors de l’assemblée de Novembre.

Un commun, c’est une ressource, une organisation et un cadre juridique

Pierre Thomé, auteur du livre « (biens) communs quel avenir ? : un enjeu pour l’économie sociale et solidaire » était l’invité de l’assemblée de Novembre. Pour lui, un commun se définit à travers :

  • la ressource qu’il prend en compte
  • les règles qui en définissent l’usage
  • l’institutionnalisation de ces règles dans des statuts

capture

Pour avoir un écho de l’intervention, vous pouvez écouter le podcast réalisé par Pierre Thomé avec la radio associative Plum’, quelques jours avant l’événement.

Cette approche doit être, à mon avis, prise en compte pour les tests de documentation proposés lors de l’assemblée d’Octobre.

Les communs, un champ composé d’organisations innovantes

Pierre Thomé est un « commun en lui-même » et d’ailleurs participe à un ensemble de structures qui caractérise ce secteur, l’occasion d’échanger  sur :

  • Terre de liens
  • la Nef
  • Enercoop
  • Les Sociétés Coopératives d’Intérêt Collectif qui constituent un enjeu fort pour le conférencier-auteur

Pierre-Yves Jean , discutant de Pierre Thomé, lors de cette rencontre a également cité des exemples intéressants liés à l’habitat.

Merci encore à l’association Bug et à RésoSolidaire, le pôle de développement de l’ESS à Rennes, pour l’aide à l’organisation de la conférence.