Que pouvons-nous faire ensemble après cette université d’été des communs rennais ?

13924858_161300884276805_5359630942147134714_n

Nous étions une cinquantaine avec les cyclistes de l’AlterTour, samedi 20 Août, pour l’université d’été communs rennais à la Maison de la Consommation de l’Environnement de Rennes. L’objectif était de travailler autour du thème des communs. Pour cela, nous avons opté pour un format explorcamp-barcamp. Six sujets ont émergé et nous ont permis de structurer les échanges. Chaque participant a pu assister à deux ateliers.

Les thèmes abordés

La plupart des sujets soulevés lors de cette université d’été des communs rennais visés à définir et savoir comment faire exister concrètement les communs et portés sur les thèmes suivants :

  • Les biens communs : quelles définitions et quel avenir ?
  • De quelle manière conjuguer engagements professionnel et personnel dans les communs ?
  • Le vélo comme mode de transport ! (voir le compte-rendu)
  • De quelle façon passer de la propriété privée à la gestion commune ?
  • Comment transformer l’espace public en commun ?
  • Quels exemples positifs ?

Les résultats de la réflexion collective

En ce qui concerne la définition des communs, pour la plupart des personnes, il s’agit des ressources naturelles, pour les plus avancés, d’un processus de mise en commun, de gouvernance mais peu d’acteurs font le lien avec le libre et pourtant ils portent l’avenir des communs.

Pour le troisième atelier, le vélo apparaît comme un symbole des alternatives et des communs tout comme le jardin. Il reste toutefois du travail pour développer les usages collectifs.

Ces initiatives pourraient aider, être inspirants et didactiques :

Après, pour « comment faire pour transformer l’espace public en commun ? » Il semble suffire de faire quelques choses ensemble, comme par exemple :

Ce résumé sommaire est loin de représenter les échanges qui ont eu lieu lors de l’université d’été des communs rennais à la Maison de la Consommation et de l’Environnement de Rennes.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Que pouvons-nous faire ensemble après cette université d’été des communs rennais ? »

  1. Compte-rendu atelier n°3 université d’été des communs rennais, 20 août 2016 à La MCE

    Titre : Contribution positive au vélo, mode de transport

    « Plus que du sport et du loisir, le vélo c’est du transport ! »

    Participant-e-s au 1er atelier: (personne excusée : Mme Sylviane RAULT)

    Daniel (Rayons d’action)
    Pascale (Les lucioles Ria d’Etel)
    Franck (Castelnaudary)
    Didier (Sarthe)
    Patrick (DAOULAS)
    Hérelle (Bruz)
    Guillaume (Franche-Comté)
    Gaël (Rennes)
    Michel (Châteaugiron)
    Michel (Rennes)
    Pascal (Orgères)

    Nota : un deuxième atelier à eu lieu sur ce sujet et avec un autre groupe, mais il n’y a pas eu de contribution autre qu’un complément lors de la restitution en plénière.

    Éléments importants des discussions :

    Considérer le vélo comme mode de transport et pas seulement comme sport ou loisir, mais aussi pour le transport utilitaire de marchandise (déménagement, frêt,..)

    Quelle place laissée à ce mode de transport en Bretagne ? A Rennes ? Un manque de cohérence entre les territoires traversé et la question spécifique rennaise : gros problème de sécurisation à faire, des personnes sont mortes parce qu’elles se déplaçaient en vélo

    Le volet mobilité a été travaillé avec les Alternatiba’s, manque de présence d’élu-e-s dans les ateliers comment relier à présent ?

    Axe majeur, comment lutter contre la peur réelle de la voiture et des camions/bus ?

    Comment former à la conduite cycliste sur route et l’entretien du vélo ?

    Permettre l’intermodalité bus/car et vélo, non pas dans la génération de services (Keolis et autre) mais bien par l’adaptation des besoins des habitant-e-s qui se déplacent avec leur vélo de leur domicile à leur lieu de travail. Reformulation de l’attente : pouvoir mettre son vélo à l’avant ou l’arrière d’un bus/car

    Les zones de rencontres : la théorie est bien, mais sa mise en œuvre est désastreuse, qui sait aujourd’hui ce qu’est exactement une zone de rencontre ? Ou sont le mode d’emploi et les mesures d’accompagnement ?

    Le vélo comme mode de transport est aussi un choix économique, lié ou pas à l’écologie, la question est posée de créer un nouveau type de vélo (adaptabilité au transport de charge, impact de la météo, l’entretien du vélo,…

    Vulgariser le vélo mode de transport par des actions collaboratives (vélorution, visite régulières de sites en vélo avec les élu-e-s en charge des transports (compétence métropolitaine), réaliser les liaisons douces interurbaine en site propre.

    Améliorer les vélos à assistance électrique d’origine énergétique solaire (VAE écolo), borne de recharge gratuite en ville, fabrication locale (vélo PSA à la JANAIS ?), baisser le coût en généralisant la fabrication, aide métropolitaine d’acquisition de VAE si renoncement de la 2ème voiture, …

    Construction et entretien des pistes cyclables (site propre) jusqu’au cœur des villes (et non en périphérie, c’est a dire là ou les gens vont réellement) et entre les villes.

    Repenser les chemins de halage pour que les vélos circulent même si pluie (phénomène de ruissellement, voire de ravinement)

    Qualité de l’air et vélo, même combat ! Le vélo est une réponse à la qualité de l’Air et la qualité de l’air contribue à la généralisation de la pratique du vélo (pollution rennaise). Rennes, ville relais de l’OMS, pourrait-elle agir en ce sens ? La question se pose pour le reste de la Bretagne (pollutions routière mais surtout agricole)

    Les cheminements urbains actuels en vélo ne sont pas linéaire et adapté à la pratique quotidienne du vélo comme mode de transport, faut-il virer la voiture des centres villes pour y arriver ?

    Remettre en cause l’efficacité du plan d’urbanisme concernant le vélo « faire bouger les lignes vertes » une bande cyclable n’est pas un parcours en site propre, ce n’est pas donner la place nécessaire et sécurisée sur la voirie. Aller vers une“ Charte pour les aménagements sécuritaires cyclables ” ? (FFCT). Passer du code de la route au code de la rue ? (FUB)

    Approche nationale (ex SNIT) comment donner la priorité aux vélos ? certainement pas comme actuellement (développement des services), l’objectif est de développer l’autonomie des cyclistes, pas les services qui pèsent sur les fonds publics …

    Le plan de déplacement des entreprises doit suivre l’évolution sociétale (parking vélo sécurisé, douche, PDE-doux, contribution transport pour réaliser les pistes cyclables…

    Adapter le dénivelé avec le revêtement, mais aussi l’entretien des parcours (halage, bande cyclable, piste cyclable, pistes vertes locale/nationale/européenne, …

    Conclusions :

    Des villes mènent des actions exemplaires pour le vélo comme mode de transport : Strasbourg, Dijon, Grenoble, …et pourquoi pas Rennes/Rennes métropole ?

    Le vélo est l’affaire de toutes/tous

    Rendre le vélo prioritaire sur les bus/camions/voitures mais pas sur les piétons.

    Transmettre le compte rendu à l’élue rennaise (Mme RAULT) et métropolitain (M BERNARD) et provoquer une réaction concrète et positive de leur part.

    Axes prioritaires :
    Sauver des vies

    Mener des actions de préventions

    Repenser la gouvernance pour considérer le vélo comme mode de transport

    Fin des délégations des missions de services publics (ex maison du vélo rennaise à Keolis !,
    fin du vélo en libre service, repenser le vélo comme en Hollande,…)

    Bibliographie : (quelques pistes)

    Le retour de la bicyclette Fréderic HERAN La découverte

    Vive le vélo ! Chris HADDON HOEBEKKE

    La charte cyclable de la FFCT http://ffct.org/wp-content/uploads/2013/10/CHARTE-CYCLABLES-2016.pdf

    Les revendications de la FUB http://www.fub.fr/fub/nos-revendications

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s